• Céline Degeans

Le doute.

Sans aucun doute, il existe. Pour autant, doit-il gagner la partie ?

Cher doute,


Je te nomme aussi « incertitude » ; et d’autres fois, je ne t’appelle pas mais je te ressens.


Tu fais monter en moi la peur, la remise en question et le manque de confiance. Si je te laisse grandir et exister en moi, alors je reste dans ma zone de confort, stagne, et me paralyse.


Tu me l’as déjà prouvé, il n’y a aucun doute, tu existes.


Ma condition d’humaine fait que je ne sais pas de quoi sera fait demain. Tout comme je ne savais pas à quoi ressemblerait aujourd’hui. Toutefois, je me suis levée avec la conviction d’une journée riche et j’ai ce même choix qui se présente chaque matin.


Il y a quelque chose de fragile et d’éphémère en toi.


Tu t’évanouis lorsque je reviens dans l’instant présent, lorsque je reprends les rennes de ma vie, loin de ta domination.


Ici et maintenant, il n’y a pas de place pour toi car tout est juste.


Alors je te laisse t’exprimer en moi, vis ces quelques heures à me défier de te prouver que j’ai confiance ! Puis, lorsque tu seras lassé, quitte-moi sans prévenir !


C’est ainsi que tu es fait : fragile et éphémère.


Céline Degeans.



Autorisation : Partage de texte dans son intégralité et en citant la source.

© 2020 Céline Degeans - Tous droits réservés - Mentions légal - CGV 

Logo%20signature%20web_edited.png